2016
Projets communautaires et logements sociaux

Quel défi ce projet devait-il relever ?

En bref, la mission de l’entrepreneur Cécile Scheele, initiatrice du projet Goodbrandz, consiste à améliorer la visibilité et la disponibilité de la mode durable pour un large public. Goodbrandz a été fondé en 2011 pour acheter et distribuer des articles de mode produits dans le respect de l’environnement et dans de bonnes conditions de travail.

L’entreprise a délibérément choisi de ne pas vendre des produits dans ses propres magasins. Les pantalons, vestes, blouses et sacs durables sont au contraire disponibles dans quelque 400 magasins de mode existants sur l’ensemble du territoire des Pays-Bas, ce qui permet à Goodbrandz de toucher un large public.

En quoi l’approche du projet est-elle innovante ?

Goodbrandz démontre que la mode durable est une alternative acceptable et accessible aux vêtements « habituels ». Les prix des marques associées sont comparables à ceux d’autres marques de mode. Si vous achetez une paire de jeans normale, vous payez non seulement pour les coûts de production, mais également pour la marque. Ce dernier coût est nettement inférieur avec les marques Goodbrandz. Les vêtements sont donc vendus à des prix concurrentiels tout en étant produits suivant des méthodes durables.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur ce projet ?

Vous devez investir pour générer de l’argent : le monde de la mode n’échappe pas à cette règle. En sa qualité d’acheteur et de distributeur de vêtements, Goodbrandz achète des articles de mode à des producteurs soucieux de l’environnement. La collection doit ensuite être constituée. Et des stocks doivent être temporairement constitués afin de garantir un approvisionnement continu de vêtements aux magasins. Tout cela coûte de l’argent. Goodbrandz est uniquement rétribuée quand le commerçant paie les marchandises. La Banque Triodos fournit le capital nécessaire à l’entreprise afin de pouvoir couvrir la période entre l’achat aux usines et la vente aux magasins.

Quel est l’impact du projet sur le secteur ?

Goodbrandz organise annuellement la Semaine néerlandaise de la mode durable. En 2017, elle se tiendra du 6 au 15 décembre. Les créateurs de mode durable ont alors l’occasion de présenter leurs dernières créations. Les diverses activités et divers défilés de mode organisés au cours de cette semaine encouragent le secteur de la mode à adhérer à ce changement positif.

L’entreprise souhaite convaincre le public qu’il existe une véritable alternative à la mode coutumière. Là est la clé. Les recherches menées par Goodbrandz démontrent que 68% des Néerlandaises souhaiteraient opter pour une mode durable, mais que seules 11% savent où se procurer ces articles.

Quel est l’impact du projet sur la société ?

L’industrie de la mode est polluante ; par exemple, le secteur utilise de nombreux produits chimiques. De plus, la production d’un matériau brut vital, tel que le coton, nécessite de grandes quantités d’eau. Les conditions de travail dans les ateliers et les usines de confection dans des pays tels que l’Inde et le Bangladesh sont souvent très précaires. Des cas d’exploitation, de travail des enfants et de temps de travail quotidien de 16 heures sont souvent rapportés. Le salaire est souvent bas et aucune sécurité de l’emploi n’est garantie.

L’impact négatif sur l’environnement et la population met en exergue l’importance d’une mode durable produite dans des conditions honnêtes et équitables.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision dans le cadre de ce projet ?

En termes de durabilité, le secteur de la mode est loin derrière ceux de l’agriculture et de l’alimentation, par exemple. L’offre de produits alimentaires biologiques et équitables a augmenté de façon exponentielle au cours des dernières années. On ne peut tenir le même discours pour les vêtements durables.

La Banque Triodos estime qu’il est essentiel de collaborer avec une entreprise innovante telle que Goodbrandz, qui a pour objectif d’améliorer la visibilité des vêtements durables. Goodbrandz est un précurseur dans le secteur de la mode et une inspiration pour un changement positif.