2018
Immobilier durable et crédits hypothécaires durables pour les particuliers

Quel défi a été la source d’inspiration de votre projet ?

Lorsque nous avons acheté Goerzwerk à Berlin au printemps 2015, le lieu était pratiquement vide. J’ai été séduit par l’idée de faire revivre cet ensemble de bâtiments centenaire et de l’ancrer dans le présent, non pas en le démolissant et en le reconstruisant à neuf, mais en utilisant ce qui existait déjà de manière constructive.

Nous avons dû apprendre à faire face aux défis particuliers que pose un monument historique à vocation industrielle, y compris les problèmes de pollution hérités du passé. Nous étions face à un très vaste projet de développement immobilier. Rénover le site tout en l’exploitant de manière à satisfaire les besoins des locataires et en jonglant avec les diverses approbations nécessaires, a été et reste encore un défi.

La proximité des professionnels qualifiés, des autorités et, bien sûr, de nos locataires a permis de collaborer dans un esprit de confiance dès le départ. Dans le secteur de la gestion immobilière, il arrive parfois que le locataire soit perçu comme un adversaire ; cette approche n’a jamais été la mienne. Considérer les « Goerzwerkers », ainsi que nous appelons les personnes qui travaillent sur le site, comme des partenaires est un élément important à nos yeux, et nous les encourageons à s’investir dans le projet Goerzwerk, que ce soit au travers d’activités de réseautage communes ou, simplement, en se comportant en locataires et en voisins responsables.

Comment relevez-vous ce défi au travers de votre projet ?

Nous voudrions créer un environnement durable pour vivre et travailler à Goerzwerk. Nos efforts visant à mettre en place les prérequis techniques pour avoir des locaux attrayants ont été couronnés de succès. Grâce à notre grande variété d’espaces alternatifs, nous avons pu jusqu’ici répondre aux besoins de chacun. Nous avons aussi réussi à fédérer les locataires afin de développer et de renforcer un esprit communautaire, rendu possible par une volonté affichée de socialisation.

Quel est le rôle de la Banque Triodos dans votre projet ?

La Banque Triodos offre l’agilité et la flexibilité nécessaires pour soutenir la croissance de Goerzwerk. Elle est un excellent partenaire dans la mesure où nous visons des relations durables.

Nous considérons également notre collaboration avec la Banque Triodos comme un encouragement à accroître notre durabilité au niveau environnemental et technique. Notre première installation photovoltaïque, d’une puissance de 100 kilowatts-crête (kWc), sera mise en service cette année, et nous prévoyons une augmentation de la puissance jusqu’à 500 kWc au cours des prochaines années. Nous réfléchissons actuellement à la récupération de la chaleur perdue et à l’installation d’un système de chauffage par biomasse. De manière générale, nous planifions un éventail complet de projets liés à l’efficacité énergétique afin de réaliser des économies d’énergie. La Banque Triodos nous soutient dans la concrétisation de ces initiatives en étant un partenaire engagé.

Quel rôle remplit ce projet dans votre secteur d’activité ?

L’approche non conventionnelle qui est la nôtre dans de nombreux domaines offre un argument de vente unique pour Goerzwerk. Il est plutôt inhabituel dans le secteur immobilier de construire des relations basées sur la confiance, mais elles sont au cœur de notre approche. À titre d’exemple, nous facturons des frais de chauffage forfaitaires au lieu de comptabiliser ceux-ci individuellement. Je fais confiance aux Goerzwerkers pour utiliser le chauffage de manière responsable. Jusqu’ici, ce principe a très bien fonctionné.

Comme les travaux de construction sont toujours en cours à Goerzwerk, il y a beaucoup de risques de friction dans différents domaines. Généralement, toutefois, nous collaborons avec succès en vue de surmonter les difficultés. Une autre problématique est liée aux contrats de location, qui visent une coopération à long terme, sans que cela ne soit explicitement spécifié. La grande majorité des baux sont conclus pour une durée indéterminée, avec un préavis court. S’il y a des omissions dans le contrat, la plupart du temps en rapport avec des améliorations locatives, nous nous efforçons toujours de travailler ensemble afin de trouver une solution au problème comme si l’omission avait été identifiée au préalable. Parfois, l’arrangement est favorable à une partie, parfois à l’autre, mais, sur base de mon expérience, cela conduit toujours à des solutions rapides et satisfaisantes.

Quel rôle social remplit votre projet ?

Nous cultivons des relations positives à Goerzwerk. Nous renforçons l’esprit d’équipe, la durabilité et le sentiment d’appartenance au lieu, qui sont autant de clés d’un monde meilleur. La coexistence engendre l’appartenance ; la durabilité conduit à une plus faible consommation des ressources ; l’attachement au lieu, à des distances courtes. Ces différents éléments augmentent la qualité de vie et celle du travail. Il est important pour nous que les Goerzwerkers se sentent à l’aise dans ce qu’ils font, lorsqu’ils socialisent avec leurs voisins, font des affaires les uns avec les autres, ou lorsque leurs problèmes sont traités rapidement.

Une communauté vivante s’est développée à Goerzwerk au travers de nos nombreuses réunions de réseautage. Sur cette base, nous avons créé l’association de mise en relation Goerzallee e.V. afin de disséminer l’élan et l’énergie positive qui se dégagent de ce lieu par-delà les limites de la propriété. Notre objectif est de faire en sorte que le plus grand nombre possible d’entreprises du voisinage rejoignent l’association et contribuent à la faire prospérer.

Enfin, j’aimerais mentionner les festivals que nous avons organisés sur le site en 2017 et 2018 et durant lesquels les Goerzwerkers ont présenté leur travail, sur un fond de musique live et de plaisirs culinaires. Bien plus de visiteurs que prévu, venus pour la plupart en voisins, ont participé à ces événements sociaux. Nous organiserons un festival du même type cette année encore.

Dans quelle mesure pensez-vous que la Banque Triodos partage votre vision ?

Nous sommes honorés du fait que la Banque Triodos nous considère comme une entreprise durable. C’est également un formidable incitant pour donner à la pensée durable une plus grande envergure pour aller de l’avant. Je vois de grandes similitudes entre les objectifs de la Banque Triodos et ce qui se passe ici à Goerzwerk.