2016
Éducation

Quel défi a été la source d’inspiration de ce projet ?

Le principal objectif de la Fondation Alanus est de promouvoir l’art, la culture, les sciences et la recherche. Pour ce faire, elle octroie un appui économique et plus large à l’Université Alanus des Arts et des Sciences sociales.

L’Université Alanus est une université des Arts reconnue par l’État et autofinancée. Elle se situe à Alfter, près de Bonn. Elle propose des programmes d’études dans des domaines tels que l’architecture, les beaux-arts, les arts dramatiques, l’eurythmie, la thérapie artistique, l’enseignement, la philosophie et la gestion commerciale.

En 2009, l’Université a inauguré un second site, dénommé « Campus II », dans la Villestrasse, Alfter, Allemagne. Le site accueille les étudiants en architecture, en sciences de l’éducation, en thérapie artistique ainsi que les départements économiques. Depuis sa reconnaissance par l’État en 2002, l’Université a multiplié par huit le nombre d’étudiants qui s’élève désormais à 1500. De nouveaux locaux ont été construits afin de répondre à cette croissance de la demande.

De petits groupes d’étude et la prise en compte du développement personnel de chaque individu sont des éléments importants de l’approche préconisée par l’Université. L’Université a pour objectif de proposer un environnement qui facilite la tâche de chaque étudiant et qui lui offre l’espace nécessaire afin de progresser dans son évolution scientifique et artistique. Les nouveaux locaux répondent particulièrement à ces exigences.

Quelle innovation vous a permis de résoudre ce problème ?

La Fondation Alanus envisage d’utiliser le terrain acquis à la Software AG Foundation afin d’exécuter une seconde phase de construction et d’affecter l’espace disponible à la création d’ateliers supplémentaires.

À ce jour, le Campus II compte trois ateliers destinés aux étudiants en thérapie artistique, architecture et éducation artistique, sous les auspices du département des sciences de l’éducation. Vu le nombre croissant d’étudiants dans les nouveaux programmes d’études et le lancement de nouveaux programmes artistiques, les ateliers sont des lieux de travail parfaits permettant d’étudier en petits groupes, dans une atmosphère individualisée.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur l’entreprise ?

La Banque Triodos, qui nous a soutenus financièrement dans l’acquisition du site, est le partenaire idéal pour cette nouvelle étape dans le cadre de notre développement. Notre objectif, qui est de promouvoir le changement dans la société, est le moteur des deux institutions.

De plus, nous avons déjà accumulé des expériences fructueuses avec la Banque Triodos, considérée en sa qualité de partenaire spécialisé de l’Université. Les étudiants tentant de décrocher un baccalauréat en gestion commerciale peuvent exécuter le stage pratique de leurs études – un total de 60 semaines – au siège allemand de la Banque Triodos à Francfort.

Quel impact votre entreprise a-t-elle eu sur votre secteur d’activités ?

L’acquisition du terrain signifie que la Fondation Alanus se fonde sur la stratégie privilégiée pour le Campus I, qui accueillera son prochain centre d’enseignement ainsi que ses départements artistiques. Une stratégie consistant à posséder le terrain là où l’enseignement universitaire et la formation et le développement professionnels sont dispensés sous le label « Alanus », qui est reconnu dans toute la région et au-delà.

Cet espace nous permettra également d’attirer des étudiants recherchant une alternative dans le secteur universitaire et des cours centrés sur le développement personnel et dispensés à de petits groupes.

Quel a été l’impact local de votre entreprise sur la collectivité ?

Un aspect essentiel du concept de l’Université Alanus réside dans la fusion de l’art et des sciences. Aux yeux de l’Université, ce regroupement offre une opportunité de dialogue et d’inspiration mutuelle. Regarder au-delà de l’horizon des domaines d’études personnels des étudiants est une composante essentielle de l’approche pédagogique de l’Université.

Grâce à son programme Studium Generale, à savoir un programme d’étude complémentaire en sciences culturelles ouvert à tous les étudiants, l’Université renoue avec la tradition de l’enseignement holistique s’étendant au-delà des études de spécialisation pures. Des séminaires et des conférences sur la philosophie et l’histoire culturelle encouragent les étudiants à privilégier une réflexion personnelle et critique, à élargir leurs horizons et à leur donner la possibilité de se forger leurs propres opinions sur la culture et la société.

L’Université a pour objectif d’encourager les jeunes à prendre le contrôle de leur propre développement et celui de la société et de s’investir personnellement.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision dans le cadre de ce projet ?

À l’instar de l’Université Alanus, la Banque Triodos souhaite contribuer à un changement positif de la société. En sa qualité d’établissement scolaire, l’Université Alanus tend vers cet objectif en donnant aux jeunes la possibilité de développer leur personnalité et l’occasion de voir au-delà des limites de leur programme personnel d’études spécialisées.

Elle propose une formation à ceux qui souhaitent modeler activement la société au cours de leurs futures carrières en contribuant au changement sociétal que nous souhaitons voir. Grâce au financement et à l’appui de la Banque Triodos, nous pouvons concrétiser nos idéaux éducatifs.