Éducation – Images d'en-tête (photo)

Éducation

Mesure de l’impact

Approximativement 2 millions de personnes ont bénéficié de projets éducatifs financés par la Banque Triodos en 2016 (986.000 en 2015).

Pour chaque client de la Banque Triodos, 3,1 personnes se sont formées et épanouies grâce à l’un des établissements que nous finançons.

Éducation – Mesures de l’impact (graphice)

Notre vision et nos activités

Pourcentage de nos crédits et investissements alloués au secteur de l’éducation

Éducation – 2,5% de nos crédits alloués au secteur de l’éducation (graphique circulaire)

Crédits alloués, ventilés par sous-secteur

Éducation – Crédits alloués, ventilés par sous-secteur (graphique circulaire)

Pourcentages calculés sur la base des données disponibles au moment de la publication du présent rapport.

Notre vision de l’éducation

La Banque Triodos estime que l’éducation est source d’immenses bénéfices pour la personne en termes de développement personnel et de bien-être, ainsi que pour la société en termes de développement économique et de cohésion sociale.

Éducation diversifiée. Bénéfices singuliers.

Parce que la Banque Triodos croit en l’amélioration de la qualité de vie à tous les niveaux de la société, elle juge important que le système éducatif soit suffisamment diversifié et inclusif afin de répondre aux besoins de toutes les personnes, indépendamment de leurs aptitudes.

Certains établissements éducatifs, qui mettent en œuvre des concepts d’éducation progressive ou travaillent avec des personnes ayant des besoins particuliers, ont besoin d’un soutien financier autre que le financement public. Nous voulons contribuer à maintenir et à encourager cette diversité au sein du système éducatif, afin d’induire un impact positif pour les personnes, leurs familles et la société.

Nos priorités

La prime enfance est un stade particulièrement important du développement personnel et social. C’est la raison pour laquelle la Banque Triodos finance de nombreuses écoles et crèches dont l’approche se concentre particulièrement sur l’enfant, favorisant de ce fait sa créativité.

Nous finançons également des établissements éducatifs pour ceux qui, à tout âge, ont des besoins spécifiques, ainsi que des projets éducatifs pour les adultes et des communautés spécifiques.

Nos activités

La Banque Triodos finance des établissements éducatifs qui visent à compléter les systèmes éducatifs nationaux en intégrant des approches progressives lors du travail réalisé avec des personnes qui ont un éventail de besoins plus large.

Exemples concrets

2016

Fondation Alanus – Université Alanus / site Campus II
 

Quel défi a été la source d’inspiration de ce projet ?

Le principal objectif de la Fondation Alanus est de promouvoir l’art, la culture, les sciences et la recherche. Pour ce faire, elle octroie un appui économique et plus large à l’Université Alanus des Arts et des Sciences sociales.

L’Université Alanus est une université des Arts reconnue par l’État et autofinancée. Elle se situe à Alfter, près de Bonn. Elle propose des programmes d’études dans des domaines tels que l’architecture, les beaux-arts, les arts dramatiques, l’eurythmie, la thérapie artistique, l’enseignement, la philosophie et la gestion commerciale.

En 2009, l’Université a inauguré un second site, dénommé « Campus II », dans la Villestrasse, Alfter, Allemagne. Le site accueille les étudiants en architecture, en sciences de l’éducation, en thérapie artistique ainsi que les départements économiques. Depuis sa reconnaissance par l’État en 2002, l’Université a multiplié par huit le nombre d’étudiants qui s’élève désormais à 1500. De nouveaux locaux ont été construits afin de répondre à cette croissance de la demande.

De petits groupes d’étude et la prise en compte du développement personnel de chaque individu sont des éléments importants de l’approche préconisée par l’Université. L’Université a pour objectif de proposer un environnement qui facilite la tâche de chaque étudiant et qui lui offre l’espace nécessaire afin de progresser dans son évolution scientifique et artistique. Les nouveaux locaux répondent particulièrement à ces exigences.

Quelle innovation vous a permis de résoudre ce problème ?

La Fondation Alanus envisage d’utiliser le terrain acquis à la Software AG Foundation afin d’exécuter une seconde phase de construction et d’affecter l’espace disponible à la création d’ateliers supplémentaires.

À ce jour, le Campus II compte trois ateliers destinés aux étudiants en thérapie artistique, architecture et éducation artistique, sous les auspices du département des sciences de l’éducation. Vu le nombre croissant d’étudiants dans les nouveaux programmes d’études et le lancement de nouveaux programmes artistiques, les ateliers sont des lieux de travail parfaits permettant d’étudier en petits groupes, dans une atmosphère individualisée.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur l’entreprise ?

La Banque Triodos, qui nous a soutenus financièrement dans l’acquisition du site, est le partenaire idéal pour cette nouvelle étape dans le cadre de notre développement. Notre objectif, qui est de promouvoir le changement dans la société, est le moteur des deux institutions.

De plus, nous avons déjà accumulé des expériences fructueuses avec la Banque Triodos, considérée en sa qualité de partenaire spécialisé de l’Université. Les étudiants tentant de décrocher un baccalauréat en gestion commerciale peuvent exécuter le stage pratique de leurs études – un total de 60 semaines – au siège allemand de la Banque Triodos à Francfort.

Quel impact votre entreprise a-t-elle eu sur votre secteur d’activités ?

L’acquisition du terrain signifie que la Fondation Alanus se fonde sur la stratégie privilégiée pour le Campus I, qui accueillera son prochain centre d’enseignement ainsi que ses départements artistiques. Une stratégie consistant à posséder le terrain là où l’enseignement universitaire et la formation et le développement professionnels sont dispensés sous le label « Alanus », qui est reconnu dans toute la région et au-delà.

Cet espace nous permettra également d’attirer des étudiants recherchant une alternative dans le secteur universitaire et des cours centrés sur le développement personnel et dispensés à de petits groupes.

Quel a été l’impact local de votre entreprise sur la collectivité ?

Un aspect essentiel du concept de l’Université Alanus réside dans la fusion de l’art et des sciences. Aux yeux de l’Université, ce regroupement offre une opportunité de dialogue et d’inspiration mutuelle. Regarder au-delà de l’horizon des domaines d’études personnels des étudiants est une composante essentielle de l’approche pédagogique de l’Université.

Grâce à son programme Studium Generale, à savoir un programme d’étude complémentaire en sciences culturelles ouvert à tous les étudiants, l’Université renoue avec la tradition de l’enseignement holistique s’étendant au-delà des études de spécialisation pures. Des séminaires et des conférences sur la philosophie et l’histoire culturelle encouragent les étudiants à privilégier une réflexion personnelle et critique, à élargir leurs horizons et à leur donner la possibilité de se forger leurs propres opinions sur la culture et la société.

L’Université a pour objectif d’encourager les jeunes à prendre le contrôle de leur propre développement et celui de la société et de s’investir personnellement.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision dans le cadre de ce projet ?

À l’instar de l’Université Alanus, la Banque Triodos souhaite contribuer à un changement positif de la société. En sa qualité d’établissement scolaire, l’Université Alanus tend vers cet objectif en donnant aux jeunes la possibilité de développer leur personnalité et l’occasion de voir au-delà des limites de leur programme personnel d’études spécialisées.

Elle propose une formation à ceux qui souhaitent modeler activement la société au cours de leurs futures carrières en contribuant au changement sociétal que nous souhaitons voir. Grâce au financement et à l’appui de la Banque Triodos, nous pouvons concrétiser nos idéaux éducatifs.

2015

École Ideo

Éducation – Exemple concret (photo)

José Canales, directeur d’Escuela Ideo

Quel défi a été la source d’inspiration de votre projet ?

L’école Ideo répond à la volonté de construire un avenir meilleur. Des professionnels de l’éducation – à la fois des enseignants et du personnel de l’administration et du secteur des services –, accompagnés par un certain nombre de familles, ont compris que pour atteindre un objectif aussi ambitieux, il fallait commencer par changer le monde de l’éducation.

« Nous recherchons une éducation qui forme les gens à être heureux, en bonne santé, conscients des enjeux du monde et qui supporte la société contemporaine dans son ensemble », déclarent les fondateurs du projet.

Avec quelle innovation vous êtes-vous attaqué à ce problème ?

L’école Ideo est un centre laïc, multilingue, mixte et qui prône l’intégration. Sa philosophie repose sur le fait que les élèves et leurs familles jouent le rôle principal dans le processus d’apprentissage. À cet effet, la méthodologie de projet est basée sur l’expérience, le toucher, le fait de sentir les choses… autrement dit, sur le concept « apprendre en faisant ». Parallèlement au contenu de l’apprentissage, l’école veille à ce que les élèves apprennent à bien s’entendre, à collaborer et à partager des expériences.

Puisqu’il s’agit d’un centre éducatif, la Banque Triodos a placé ce projet dans la catégorie du secteur culturel. Mais l’école Ideo comprend également d’importants aspects environnementaux et sociaux, abordés de façon très innovante. La durabilité est au cœur du projet, allant de la consommation d’électricité verte à l’aménagement d’un jardin écologique ; elle est intégrée dans l’activité quotidienne de l’école et implique la participation d’élèves de tous âges.

L’école Ideo prête également une attention particulière à l’éducation aux valeurs, sous la bannière de l’égalité et de l’intégration. Il s’agit d’un projet axé sur l’inclusion et la diversité. Il implique des experts en co-éducation, l’intégration d’enfants handicapés et des spécialistes en difficultés d’apprentissage. Il transcende les murs de l’école. Le centre se considère comme un espace ouvert sur l’environnement local de Madrid où il est situé. Il inclut les habitants et les familles des environs dans ses activités.

Parmi les exemples de son travail innovant, citons le développement d’une éducation personnalisée et basée sur les émotions, des cours en espagnol, anglais, français et chinois, l’usage responsable et libre des TIC à travers des plateformes ouvertes ou la promotion de la mobilité douce vers l’école, à pied ou à vélo.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur votre entreprise ?

Dès les premiers contacts de la Banque Triodos avec les fondateurs de l’école Ideo, nous avons ressenti une totale compréhension et convergence des valeurs. Après une analyse qualitative et économique du projet, la Banque Triodos a financé la location du bâtiment scolaire dans le quartier de Las Tablas à Madrid. L’école est installée ici sur une base temporaire en attendant que la construction d’une nouvelle école soit terminée.

Outre son apport de services financiers, la Banque Triodos reconnaît la nature innovante de cette initiative et son impact positif sur la société et dans le domaine de l’éducation. C’est pourquoi en 2015, l’école Ideo a été sélectionnée comme l’un des six projets finalistes des 2e Triodos Business Awards. Ce prix, d’une valeur de 10.000 euros, vise à souligner la contribution d’entreprises et projets financés par la banque au moyen de l’argent qui lui est confié par les épargnants. Pour la seconde année consécutive, le projet lauréat a été élu par un grand nombre de clients et partenaires.

De plus, le jardin écologique de l’école Ideo a été le centre de campagnes de crowdfunding lancées par la Triodos Foundation, à travers sa plateforme de micro-dons www.huertoseducativos.org. Grâce aux contributions d’une centaine de donateurs, l’école Ideo a récolté 3.000 euros pour améliorer l’équipement de son jardin scolaire conçu comme une ressource sur le plan éducatif et un moyen innovant de partager les connaissances et les valeurs.

Quel impact votre entreprise a-t-elle eu sur votre secteur d’activité ?

En dépit de sa courte histoire – le centre a ouvert ses portes en 2013 –, l’école Ideo est progressivement devenue un modèle d’éducation innovante à Madrid et est fortement active à la fois dans les secteurs de l’éducation et du développement durable.

L’école participe, par exemple, au projet European Stars (accréditation et reconnaissance de moyens de mobilité durable pour les écoles), inclus dans le programme Intelligent Energy Europe, qui vise à promouvoir un déplacement actif vers le travail, à vélo ou par tout autre mode de transport durable.

Quel a été l’impact local de votre entreprise sur la collectivité ?

L’école Ideo accueille des élèves de 2 à 18 ans. Soit du premier niveau d’éducation préscolaire jusqu’au ‘bachillerato’ (niveau préuniversitaire) dans l’enseignement secondaire, à travers des cours généraux, scientifiques et artistiques, ainsi que le sport et des formations pratiques axées sur les soins de santé. Au cours de l’année scolaire 2015-16, 437 élèves étaient inscrits : 102 au niveau préscolaire, 187 au niveau primaire et 148 en secondaire.

Les familles sont avec nous, nous avançons ensemble. Les parents participent très activement au programme de cours des enfants. La structure en coopérative de l’école, avec plus de 130 familles membres, contribue à cette participation.

La coopérative offre aux familles qui choisissent l’école Ideo l’opportunité de construire ce projet directement et efficacement, en créant de nouveaux canaux de participation et de communication. Différentes activités d’apprentissage et culturelles sont organisées à travers la coopérative, de même que des formations à la pédagogie, telles que la Family School où enseignants, élèves et parents participent à des sessions communes.

L’école Ideo a un impact qui va bien au-delà de la communauté éducative et des familles concernées, car de nombreuses activités sont ouvertes aux résidents du quartier. L’école collabore aussi étroitement avec d’autres initiatives locales, nationales et même internationales, telles que le collectif Basurama, spécialisé dans le recyclage de l’eau.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

« Quand nous sommes allés à la Banque Triodos, ils nous ont accueillis à bras ouverts… Nous avons rencontré des gens qui nous ont beaucoup impressionnés et je pense que notre projet les a aussi impressionnés, car nous avions beaucoup de choses en commun. »

La Banque Triodos partage notre opinion que l’éducation que nous offrons aujourd’hui aux enfants et aux jeunes est fondamentale pour le développement d’une société plus saine et équilibrée à l’avenir. C’est pourquoi la banque soutient des projets comme l’école Ideo, qui, en plus de défendre un enseignement de haute qualité adapté aux exigences actuelles, transmet des valeurs d’humanité et de respect de l’environnement.

La banque finance des centres d’éducation et des écoles qui donnent la priorité à des valeurs de tolérance, de dignité humaine, de liberté de pensée, et qui renforcent ainsi la créativité et le développement personnel.

Méthodologie

Nous définissons les établissements éducatifs comme étant les institutions consacrées à l’éducation, telles que les écoles ou les centres de formation. Les garderies sont prises en considération uniquement lorsque leur activité est essentiellement d’ordre éducatif.

Nos calculs de mesure de l’impact ne prennent en compte que les établissements ayant un lien direct avec nos activités de financement et d’investissement. Les différentes implantations d’une même école ou d’un même centre de formation sont comptabilisées comme un seul établissement.

Le nombre de personnes bénéficiant d’un projet éducatif est fourni par les institutions que nous finançons, sur la base des chiffres réels de fréquentation des cours, des écoles, etc. Lorsque ces données ne sont pas disponibles, c’est le nombre moyen de personnes assistant à un cours durant l’année, multiplié par le nombre de cours dispensés, qui est pris en compte.

Nous comptabilisons 100% de l’impact lorsque nous cofinançons un projet. Lorsqu’il est impossible de rapporter 100% des données requises, nous recourons à des estimations conservatrices.

Les calculs d’impact par client utilisés dans le rapport annuel reposent sur un total de 652.000 clients à la fin 2016.