Projets sociaux – Images d'en-tête (photo)

Projets communautaires et logements sociaux

Mesures de l’impact

En 2015, la Banque Triodos et Triodos Investment Management ont financé 316 projets communautaires et 169 projets de logements sociaux, ce qui représente directement et indirectement des logements pour environ 12.400 personnes.

Projets sociaux – Mesures de l’impact (graphice)

Notre vision et nos activités

Crédits alloués aux projets communautaires et de logement social

Pourcentage de nos crédits et investisssements alloués à des projets communautaires et de logement social

Projets sociaux – 7,7% de nos crédits alloués à des projets sociaux (graphique circulaire)
  • 5,9% aux sociétés de logements sociaux
  • 1,8% aux entreprises à finalité sociale

Crédits alloués, ventilés par sous-secteur

Projets sociaux – Crédits alloués, ventilés par sous-secteur (graphique circulaire)

Pourcentages calculés sur la base des données disponibles au moment de la publication du présent rapport.

Notre vision des projets communautaires et de logement social

On dénombre une multitude d’organisations sociales et d’œuvres de bienfaisance qui mettent sur pied des approches commercialement viables pour s’attaquer aux problèmes sociaux. En même temps, on assiste à une croissance du nombre d’entrepreneurs sociaux : des personnes qui créent de nouveaux modèles d’entreprise reposant sur une motivation sociale afin de servir un groupe spécifique de leur communauté ou société, tout en étant soutenus par une gestion commerciale rigoureuse.

Financement de l’économie sociale

Nous estimons que vu son potentiel, ce secteur émergent de l’économie sociale doit jouer un rôle positif significatif aux côtés du secteur public et du secteur classique des entreprises dans le modelage de nos économies futures.

Nos priorités

Dans ce secteur, nous nous concentrons sur les relations avec les principaux entrepreneurs sociaux qui peuvent apporter la preuve que leur approche a clairement un impact social positif pour les communautés desservies.

Souvent, les entreprises sociales s’adaptent aux grands changements qui affectent le financement gouvernemental et du secteur public. Elles doivent alors faire preuve de capacité d’innovation dans leur manière d’organiser leur activité afin d’apporter le bénéfice social maximum tout en restant économiquement durables.

Nous sommes particulièrement enclins à soutenir des modèles d’entreprise qui ont le potentiel de devenir évolutifs et d’accroître leur impact en développant leur activité et en incitant d’autres acteurs à faire de même.

Nos activités

Nos activités au sein du secteur social comprennent des crédits à des organisations qui induisent un avantage social positif, qu’il s’agisse d’entreprises communautaires, d’entreprises de commerce équitable, d’entreprises sociales qui offrent de l’emploi à des groupes vulnérables ou défavorisés, ou encore d’entreprises à finalité sociale non lucratives et de fournisseurs de logements sociaux.

Exemple concret

Thera Trust
 

Projets sociaux – Exemple concret (photo)

Simon Conway, Company Secretary de Thera Trust.

Quel défi a été la source d’inspiration de votre projet ?

Thera aide les adultes qui ont des difficultés d’apprentissage. Il devient de plus en plus difficile de trouver un logement adapté convenant aux personnes qui en ont besoin. Or, ce type de logement est essentiel pour permettre aux personnes que nous soutenons de mener une vie épanouissante et indépendante dans leur communauté locale. Alors que Thera recevait toujours plus de demandes d’aide, nous étions souvent incapables d’apporter un soutien à ces personnes tant qu’elles n’avaient pas trouvé un endroit approprié pour vivre. Cela nous a incités à rechercher des financements pour acheter et adapter des biens immobiliers – « une maison ordinaire dans une rue ordinaire » – pour des gens qui, autrement, n’auraient aucun endroit approprié pour vivre.

Avec quelle innovation vous êtes-vous attaqué à ce problème ?

Forward Housing SW, l’organisme de bienfaisance qui fait partie de Thera et loue des logements, dispose d’une équipe spécialisée qui travaille avec des particuliers, leurs familles et les personnes qui s’occupent d’eux, ainsi qu’avec des cercles de soutien plus larges, afin d’identifier les logements appropriés et les adapter en fonction des besoins spécifiques d’une personne. Le logement est ensuite loué à une association de logements pour permettre à la personne de disposer d’un bail garanti et de bénéficier de la sécurité d’un logement approprié, ainsi que du soutien quotidien très qualitatif offert par l’une des sociétés d’aide et de soins de Thera.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur votre entreprise ?

La Banque Triodos a aidé Thera à lever 2 millions £ à travers un véhicule d’investissement philanthropique. En plus d’aider à fournir un logement à certaines des personnes que nous soutenons – et qui sont parmi les plus fragilisées –, la Banque Triodos a jeté des ponts entre Thera Trust et toute une série de nouveaux investisseurs, qui commencent à montrer un intérêt pour les organisations caritatives et notre façon de travailler. La Banque Triodos a également contribué à structurer nos processus de réflexion internes, en nous aidant à considérer une gamme plus large d’options financières et en ouvrant des portes à différentes voies de financement, à différents niveaux de risque et de complexité.

Quel impact votre entreprise a-t-elle eu sur votre secteur d’activité ?

Nous sommes fiers d’offrir des opportunités d’emploi à des fonctions de direction et de leadership à des personnes ayant des difficultés d’apprentissage. Nous estimons être le seul organisme important aidant des adultes avec des difficultés d’apprentissage dans le pays à avoir intégré à ses conseils d’administration des directeurs exécutifs qui ont des difficultés d’apprentissage. Actuellement, huit personnes actives dans de telles fonctions démontrent que leur handicap n’empêche pas des qualités évidentes de leadership, confortant ainsi la vision de notre organisation.

Quel a été l’impact local de votre entreprise sur la collectivité ?

Nous sommes convaincus que les personnes qui connaissent des difficultés d’apprentissage peuvent être des leaders dans la société. Nous cherchons à stimuler le leadership par l’exemple. Le fait d’avoir, au sein de l’organisation, des fonctions de direction occupées par des personnes ayant des difficultés d’apprentissage et de les impliquer de différentes manières dans la direction générale et le management de Thera en est une preuve incontestable. Nous cherchons également à aider les gens à développer leurs relations d’amitié et leurs réseaux dans leur communauté locale et à diminuer leur dépendance en les rémunérant. Parallèlement, nous aspirons à renforcer la capacité de ces mêmes communautés à accueillir des personnes qui ont des difficultés d’apprentissage, et qui étaient traditionnellement mises au ban de la société, en leur montrant qu’elles sont capables de réaliser de grandes choses si elles bénéficient d’un bon soutien. Nous encourageons, par ailleurs, une plus grande inclusion et une prise de conscience des personnes que nous soutenons.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

Il est important pour nous de travailler avec des organisations qui défendent des valeurs éthiques. Nous étions très heureux d’apprendre que la Banque Triodos ait envie de travailler avec Thera, et d’impliquer réellement les gens que nous soutenons à l’ensemble du processus de décision. Les avis et commentaires des personnes soutenues contribuent à définir notre mission et notre façon de travailler. La Banque Triodos a été très réceptive à leurs besoins et à leurs souhaits. Pour nous, c’est une chance de travailler avec une institution financière qui ne s’investit pas seulement dans la durabilité de nos projets, mais qui partage aussi notre envie de fournir le meilleur service possible afin de répondre au mieux aux besoins des personnes que nous soutenons.

Méthodologie

Le nombre de personnes bénéficiant d'un logement repose sur une moyenne de 2,5 personnes par ménage.

Dans nos calculs, nous mesurons uniquement le nombre de ménages ayant un lien direct avec notre financement ou investissement, ou nous déterminons ce chiffre de manière proportionnelle par financement indirect via des associations pour le logement.

S’il n’est pas possible d’enregistrer 100% des données nécessaires, nous mesurons au moins 80% des projets en portefeuille, créons une moyenne conservatrice en fonction du nombre de ménages et calculons le cas échéant le résultat pour les 20% restants.