Équilibrer le développement d’une banque

Le rôle des règlementations

Des efforts – notamment sur le plan du renforcement des règles – ont été consentis pour améliorer le contrôle du système bancaire. Ces règles ont un impact important sur la gestion quotidienne des banques, y compris celle de la Banque Triodos.

Elles peuvent aider à créer un contexte favorable à l’émergence d’une industrie bancaire plus résiliente. C’est particulièrement vrai si les règlementations peuvent être reformulées en fonction des besoins en termes de responsabilité et de transparence – en expliquant comment les banques réalisent leurs bénéfices et développent leurs activités –, en combinaison avec une augmentation de la responsabilité personnelle. Ces principes font précisément partie de la philosophie de la Banque Triodos.

Bien que l’amélioration du cadre règlementaire soit indispensable, elle ne suffira pas à changer les choses. Les scandales bancaires qui ont éclaté en 2013 ont accru l’urgence d’améliorer les règles, mais celles-ci ne sont qu’une facette – certes importante – des changements nécessaires à l’amélioration du secteur bancaire.

Les vrais changements, à savoir ceux qui impliquent d’évoluer d’une stratégie à court terme vers une vision long terme, exigent une nouvelle culture, plus responsable, au sein du système bancaire.

Privilégier la qualité plutôt que la taille

Ces dernières années, l’augmentation de la taille des entreprises était synonyme de meilleure qualité dans l’esprit de bon nombre de responsables économiques et politiques. Cette tendance était applaudie par les régulateurs, ce qui a poussé de nombreuses entreprises sur la voie des fusions et acquisitions suite à la crise financière, avec pour résultat que de nombreuses structures – dont des banques – sont devenues gigantesques. La disparition – volontaire ou forcée – de petits acteurs s’est traduite par une baisse de la diversité. Or, comme déjà évoqué dans les précédents rapports du Comité exécutif, nous croyons fermement que la diversité est un élément essentiel de l’assainissement du système bancaire.

Cette diversité devrait être soutenue par l’amélioration de la transparence et par l’établissement de relations directes avec les acteurs de l’économie réelle, qui est clairement liée aux besoins de la population. Ce type d’approche est privilégié par la Banque Triodos et d’autres banques durables. Ces relations devraient se focaliser sur les entreprises et les entrepreneurs délivrant des services ou fabriquant et vendant des produits répondant aux besoins de la société, et non sur des transactions réalisées au sein de l’économie financière, dans le seul but de générer de l’argent à partir de l’argent, tout en ignorant les besoins réels de la société.

Les individus réclament aussi davantage d’attention personnelle, ce qui peut représenter un défi dans un environnement monoculturel dominé par les grandes banques, où standardisation et économies d’échelle sont devenues la règle. Dans le secteur bancaire, dont les décisions financières peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie des personnes, les relations et les discussions qui en découlent sont cruciales. La technologie joue, certes, un rôle important pour accélérer la fourniture de services et développer des solutions à la carte, mais elle ne peut remplacer le véritable dialogue dont un banquier et un emprunteur, un investisseur ou un épargnant ont besoin pour répondre aux attentes et réaliser les rêves de ces derniers.

Les règles du jeu

Les gouvernements, en partenariat avec les régulateurs et les banques elles-mêmes, jouent un rôle capital dans la définition des règles du jeu que les banques, quelle que soit leur taille, sont tenues de respecter. Ceci est extrêmement important, car c’est la société qui souffre en cas d’assèchement des crédits. La définition du cadre permettant l’émergence d’un secteur bancaire prospère et diversifié est donc essentielle.

La Banque Triodos a pu tester l’influence des gouvernements sur l’économie réelle pendant l’année 2013. Les décisions qu’ils ont prises de soutenir certains domaines d’activités ou de leur imposer l’austérité ont eu un impact sur de nombreux secteurs durables dans lesquels la Banque Triodos est active, qu’il s’agisse du maintien des incitants fiscaux en matière d’investissements verts aux Pays-Bas, de la suppression des incitants dans le secteur de l’énergie renouvelable en Espagne, ou des changements attendus dans les mécanismes de subsidiation en Allemagne ainsi que dans le secteur de l’énergie hydraulique au Royaume-Uni.

La Banque Triodos et la nouvelle économie

Ces problématiques globales se posent également dans le cadre du développement sain de la Banque Triodos.

L’opportunité s’offre à nous de continuer à augmenter notre impact en nous concentrant davantage sur l’augmentation du nombre d’emprunteurs plutôt que sur le volume de nos crédits. Ce choix nous permettra de réduire notre concentration sur certains secteurs. Dans la pratique, cela devrait se traduire par une plus grande diversité au sein de notre portefeuille de crédits, tant en termes de secteurs d’activités que de zones géographiques.

La Banque Triodos souhaite être reconnue comme “la” banque qui soutient de nombreux secteurs durables améliorant la qualité de vie de la population, en cohérence avec nos racines et nos activités actuelles, qui sont ancrées de manière équitable dans les domaines social, culturel et environnemental. De plus, nous souhaitons privilégier davantage le financement d’entreprises qui aspirent à se transformer pour devenir plus durables, et pas uniquement celles qui appliquent déjà les normes environnementales et sociales les plus strictes.

Nous souhaitons également continuer à financer les entreprises durables pionnières dans leurs secteurs. Ces entreprises sont souvent organisées de manière “horizontale”, s’appuyant sur des travailleurs indépendants connectés entre eux et gérant des entreprises de taille relativement modeste. La plupart sont très avancées sur le plan technologique, travaillent en réseau, souhaitent partager leurs connaissances et sont prêtes à en acquérir de nouvelles.

Cette volonté de partage nous donne une leçon essentielle, qui tend à démontrer que nous avons besoin d’une industrie bancaire plus progressiste, privilégiant la proximité. Nous pensons que l’émergence de ce phénomène est importante, raison pour laquelle nous souhaitons à l’avenir nous rapprocher de ces entreprises.

Cette nouvelle catégorie d’entrepreneurs et d’entreprises aide à construire une économie nouvelle, plus durable, en croissance, et qui touche tous les aspects de la vie. Les soins traditionnels aux personnes âgées, par exemple, sont en pleine mutation, grâce à des organisations qui essaient de combiner les soins et les opportunités de travail pour les personnes âgées souhaitant bénéficier de ces deux volets. De nouveaux réseaux pour la distribution d’électricité capables d’absorber des systèmes décentralisés de production d’énergie contribuent également à l’émergence de ce processus de changement. Les banques devront s’adapter elles aussi et évoluer dans cette direction si elles veulent financer ces industries émergentes.