Réseau européen de succursales
(Retail & Business Banking)

Le développement d’un réseau européen de succursales est fondamental pour la Banque Triodos. Cette stratégie lui permet de bâtir une expertise, de la partager et d’en faire bénéficier une communauté de clients en forte croissance, mais aussi de proposer un ensemble crédible de services à des centaines de milliers de clients, particuliers et professionnels. Ce faisant, elle élargit à la fois l’échelle et l’influence de la banque durable.

Bien que les valeurs de la Banque Triodos soudent clients et collaborateurs, d’importantes différences se manifestent selon les pays. Les mécanismes de régulation, les incitants fiscaux et les approches gouvernementales en matière de durabilité diffèrent, en effet, d’un marché à l’autre, parfois sensiblement. La culture locale, au sein d’un même pays ou entre les pays, a également un impact sur la manière dont la Banque Triodos exerce son métier de banquier.

Avec, en toile de fond, la crise de la dette, les activités de banque de détail ont poursuivi leur croissance en 2013. Ceci s’explique, en partie, par la volonté de changement de plus en plus forte exprimée par les citoyens, qui choisissent leur banque de manière plus réfléchie.

Dépôts de la clientèle

Tableau des moyens confiés par entité

Télécharger XLS

Montants en millions d’euros

31.12.2013

31.12.2012

 

EUR

%

EUR

%

 

 

 

 

 

Pays-Bas

2.233,3

40

1.929,5

42

Belgique

1.274,2

23

1097,4

24

Royaume-Uni

789,3

14

617,8

13

Espagne

1.214,0

21

858,6

19

Allemagne

139,3

2

90,2

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total

5.650,1

100

4.593,5

100

 

 

 

 

 

Tableau des moyens confiés par catégorie

Télécharger XLS

Montants en millions d’euros

31.12.2013

31.12.2012

 

EUR

%

EUR

%

 

 

 

 

 

Comptes d’épargne
(sans terme fixe)

2.757,3

49

2.261,8

49

Dépôts à terme fixe

1.250,0

22

1.062,5

23

Autres moyens confiés

1.642,8

29

1.269,2

28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total

5.650,1

100

4.593,5

100

 

 

 

 

 

Grâce aux dépôts de la clientèle (épargne), la Banque Triodos finance des entreprises et des organisations qui créent une valeur ajoutée pour l’homme, l’environnement et la culture. L’augmentation des dépôts de la clientèle est un indicateur important de la capacité de la Banque Triodos à attirer des moyens suffisants pour financer des organisations durables.

Pour les raisons décrites plus avant, et dans le cadre de leur objectif stratégique d’offrir une palette complète de services à leurs clients, les succursales de la Banque proposent désormais une gamme élargie de produits et services. Cet objectif a été atteint dans certaines succursales et est en développement dans d’autres, ce qui s’est d’ores et déjà traduit par une croissance des dépôts de la clientèle de 23%, à 1.057 millions d’euros, alors que la hausse escomptée oscillait entre 15% et 20%.

Cette croissance s’est manifestée dans tous les pays où la Banque Triodos est active. Elle s’explique, d’une part, par le développement de la banque et la mise en œuvre de procédures plus efficaces et conviviales pour l’ouverture de comptes et, d’autre part, par un marché de plus en plus réceptif à l’idée d’une utilisation réfléchie de l’argent.

Grâce à l’opportunité offerte aux épargnants de certains pays de faire don d’une partie des intérêts perçus à une association à but non lucratif, de nombreuses organisations sociales sont soutenues chaque année. En 2013, 401 organisations (404 en 2012) ont bénéficié de dons pour un montant total de 0,4 million d’euros (0,5 million en 2012).

Crédits

Encours de crédits par secteur en 2013

La croissance du portefeuille de crédits – tant sur le plan qualitatif que quantitatif – constitue un indicateur important de la contribution de la Banque Triodos à une économie plus durable. Tous les secteurs financés cadrent avec ses objectifs de développement durable, et les entreprises et projets qu’elle finance contribuent à la réalisation de sa mission.

Afin d’être certaine de ne financer que des entreprises durables, la Banque Triodos évalue d’abord les candidats sur base de la valeur ajoutée qu’ils créent en termes de durabilité. Elle évalue ensuite la faisabilité commerciale du prêt éventuel et décide s’il s’agit ou non d’une transaction bancaire responsable. Les critères retenus par la Banque Triodos pour l’évaluation des entreprises sont mentionnés sur les différents sites Internet de la Banque.

La Banque Triodos continue à concentrer ses activités sur les secteurs dans lesquels elle a développé une expertise considérable.

Secteur environnemental (49%, comme en 2012)

Ce secteur englobe des projets dans le domaine des énergies renouvelables, comme l’énergie éolienne et solaire, l’énergie tirée de la biomasse et l’énergie hydro-électrique, ainsi que les projets liés aux économies d’énergie. Il s’étend également à l’agriculture biologique et à des projets impliquant tous les maillons de la chaîne alimentaire, des exploitations agricoles, usines de transformations et grossistes jusqu’aux magasins d’alimentation naturelle. Les technologies environnementales sont également reprises dans cette catégorie, notamment au travers d’entreprises de recyclage et de projets de conservation de la nature.

Secteur social (29%, contre 28% en 2012)

Ce secteur comprend les crédits aux entreprises artisanales, aux organisations du secteur non marchand, ainsi qu’aux entreprises et fournisseurs de services innovants, affichant des objectifs sociaux clairs, comme les sociétés de logements sociaux, les entreprises de commerce équitable, les organisations œuvrant à l’intégration des personnes porteuses d’un handicap ou menacées par l’exclusion sociale, ainsi que les institutions actives dans les soins de santé.

Secteur culturel (15%, contre 12% en 2012)

Ce secteur regroupe les organismes actifs dans l’éducation, les centres de retraite et groupes religieux, les centres et organisations culturels, ainsi que les artistes.

Le solde du portefeuille de crédits comprend les crédits à court terme accordés aux pouvoirs locaux et les crédits hypothécaires durables pour les particuliers.

Les secteurs décrits ci-dessus constituent les principaux secteurs auxquels la Banque Triodos accorde des crédits. Certains d’entre eux sont financés à la fois par la Banque et par ses fonds d’investissement (voir chapitre Investissements ci-après).

Le portefeuille de crédits représentait 63% du total des dépôts de la clientèle en 2013 (contre 72% en 2012), l’objectif de la Banque Triodos étant de maintenir ce ratio dans une fourchette comprise entre 70% et 80%.

La qualité du portefeuille de crédits est restée globalement satisfaisante, malgré la récession économique. Cet état de fait, associé à l’attention continue accordée au maintien et à la diversification du portefeuille de crédits, s’est traduit par un recul de la provision pour risques crédits à 0,49% de la moyenne de l’encours des crédits (0,67% en 2012). Ce résultat se rapproche davantage de l’objectif à long terme de la Banque Triodos qui est d’atteindre 0,25%. Ces provisions sont constituées en vue de faire face à des pertes éventuelles suite à des défauts de paiement des emprunteurs.

La croissance du portefeuille de crédits se chiffre à 259 millions d’euros, soit une hausse de 7,9%, alors que la hausse escomptée oscillait entre 15% et 20%. La raison principale de ce recul est la réduction sensible des emprunts importants consentis aux municipalités aux Pays-Bas, essentiellement due à la gestion des liquidités. Ces investissements sont comptabilisés dans le portefeuille de crédits conformément aux règlementations relatives au reporting financier. Au cours des six premiers mois de l’année 2013, suite à des décisions prises dans le cadre de la gestion des liquidités, ces prêts à court terme ont été comptabilisés dans la rubrique “autres investissements”, qui n’est pas reprise dans le portefeuille de crédits. Sans cette modification, le portefeuille de crédit afficherait une hausse d’environ 14%.

La concurrence entre institutions financières sur le marché du crédit a diminué en raison de la crise financière et des exigences accrues en matière de fonds propres, même si cette tendance est moins perceptible pour les secteurs dans lesquels la Banque Triodos exerce ses activités de crédit. Dans le même temps, un grand nombre de banques considèrent la durabilité comme un marché émergent et souhaitent s’y impliquer.

Perspectives

En 2014, le total de bilan de la Banque Triodos devrait connaître une croissance plus modeste, estimée entre 5% et 15%.

Toutes les succursales prévoient de se concentrer en priorité sur l’élargissement et le développement d’une gamme pertinente de services. La succursale belge prépare le lancement d’un compte à vue en 2015. Le Royaume-Uni suivra un an plus tard. Le nombre de clients devrait augmenter de 10% à 15% dans l’ensemble du Groupe.

La croissance du portefeuille de crédits et des dépôts de la clientèle est évaluée à 15%. L’ambition de la Banque Triodos est de privilégier la qualité et la diversification de son portefeuille de crédits. Nous nous focaliserons sur les crédits qui reflètent les efforts de la banque pour financer ceux qui jouent le rôle de pionniers dans leur domaine, ainsi que les entrepreneurs développant les industries durables du futur. Nous estimons que les provisions sur crédits devraient continuer à baisser au cours des prochaines années.