Éducation

Mesures de l’impact

187.500 personnes ont bénéficié des cours dispensés par les établissements éducatifs financés par la Banque Triodos en 2013 (65.800 en 2012). Cette progression résulte principalement d’une croissance du secteur en Espagne. Les personnes scolarisées ou formées dans l’un des établissements que nous finançons représentent désormais un tiers du nombre total de clients de la Banque Triodos.

Méthodologie

Nous entendons par établissement éducatif toute institution dédiée à l’éducation, qu’il s’agisse d’écoles, de centres de formation, etc. Les structures assurant la garde d’enfants en font partie lorsque l’essentiel de leurs activités est d’ordre éducatif.

Le nombre de personnes éduquées est basé sur le décompte réel de personnes qui ont suivi des cours, fréquenté un établissement scolaire, etc., tel que fourni par l’institution que nous finançons. Lorsque ces données ne sont pas disponibles, il est tenu compte du nombre moyen de personnes qui suivent un cours/une formation au cours d’une année, multiplié par le nombre de cours/formations dispensé(e)s.

Nous sommes capables de mesurer au minimum 80% du portefeuille ‘Éducation’ et extrapolons les données obtenues.

Le calcul de l’impact par client tel que nous l’appliquons dans ce rapport annuel a comme base les dépôts moyens par client à travers les cinq succursales de la Banque Triodos. Le ratio épargne moyenne par client / total des dépôts est par la suite appliqué à l’impact total de la Banque Triodos dans un secteur spécifique. À la fin 2013, la Banque avait 517.000 clients.

Notre vision et nos activités

Crédits alloués à l’éducation

Pourcentage de nos crédits alloués au secteur de l’éducation

Crédits alloués, ventilés par sous-secteur

Pourcentages calculés sur la base des données disponibles au moment de la publication du présent rapport.

Notre vision concernant l’éducation

Nous considérons que l’éducation apporte des bénéfices considérables à une personne, tant sur le plan de son développement personnel que de son bien-être. Elle est également bénéfique pour la société dans son ensemble en termes de développement économique et de cohésion sociale.

Éducation diversifiée, bénéfices hors du commun

C’est parce que la Banque Triodos croit en l’amélioration de la qualité de vie à tous les échelons de la société qu’elle estime important d’avoir un système éducatif suffisamment diversifié et inclusif pour rencontrer les besoins de tous les individus, quelles que soient leurs capacités.

Certains établissements scolaires appliquant des méthodes pédagogiques progressistes ou accueillant des personnes avec des besoins spécifiques ont besoin de moyens financiers autres que ceux délivrés par les pouvoirs publics. Notre objectif est de contribuer à maintenir et même à développer la diversité au sein du système éducatif, afin de générer un impact positif pour les personnes, leurs familles et la société.

Nos priorités

La petite enfance est une étape particulièrement importante pour le développement personnel et social, raison pour laquelle nous finançons un grand nombre d’écoles et de garderies qui mettent la créativité de l’enfant au centre de leur approche afin qu’il en reste imprégné dans tout son parcours de vie.

Nous finançons également des établissements éducatifs qui accueillent des élèves avec des besoins particuliers, ainsi que des projets éducatifs pour adultes et pour des communautés spécifiques.

Nos activités

La Banque Triodos finance des établissements éducatifs qui ont pour ambition de compléter le système éducatif national par des approches progressistes leur permettant d’accueillir des personnes avec d’autres types de besoins.

Exemple concret

Parzivâl-Schule
 

La Banque Triodos aspire à ce que notre société ait un système éducatif diversifié, tolérant et inclusif, capable de répondre aux besoins et aux capacités de chaque personne, durant l’enfance, l’adolescence ou à l’âge adulte.

Dans le cadre du financement d’écoles privées en Allemagne, l’accent a été mis sur les écoles Waldorf (pédagogie Steiner). L’inclusion a toujours été l’une des valeurs centrales des écoles Waldorf, même avant l’existence de contraintes légales. Il existe également un petit nombre d’écoles Waldorf qui, en Allemagne, se concentrent exclusivement sur les enfants présentant des difficultés d’apprentissage. Ces écoles rencontrent les besoins d’enfants et de leurs parents qui ont le sentiment que ni une école Waldorf conventionnelle ni une école publique conçue pour ce type de public n’est la solution idéale dans leur cas.

Un financement complexe

Financer des écoles privées en Allemagne est complexe sous l’angle juridique, car l’enseignement relève du niveau des Länder (États fédérés). Cela signifie que chacun des États fédérés dispose de son propre cadre règlementaire pour les écoles privées et, par voie de conséquence, pour leur mode de subsidiation.

Le financement des écoles Waldorf est particulièrement difficile dans la mesure où elles appartiennent à des associations de parents sans but lucratif ou à des coopératives dotées de structures de gouvernance complexes, avec une forte implication de volontaires dans la délivrance de services.

La Banque Triodos s’efforce de gérer ces situations complexes grâce à son expertise, une grande rigueur dans le processus d’octroi de crédits, des visites et des contacts personnels, ainsi qu’en s’appuyant sur ses relations avec les organisations faîtières des différents types d’écoles privées, et en continuant à développer ces mêmes relations.

Un concept unique

La Banque Triodos a financé l’acquisition de locaux pour le nouveau complexe de bâtiments scolaires de la Parzivâl-Schule, dont un centre éducatif pour des enfants en traitement thérapeutique, la Michael-Haus. Ces locaux, situés dans le centre de Munich, ont une superficie de 2 900 m². La Parzivâl-Schule est une école privée reconnue par l’État, proposant un enseignement adapté. Depuis sa création en 1996, elle suit les principes de l’approche pédagogique Waldorf.

Le concept de la Parzivâl-Schule est unique en Bavière. Se positionnant entre une école ordinaire et une école accueillant des enfants avec des besoins spécifiques, elle accueille environ 120 élèves.

Les enfants qui fréquentent la Parzivâl-Schule ont des besoins et des difficultés d’apprentissage très différents. Certains sont nés prématurément, d’autres souffrent d’un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). L’école considère que les exercices physiques, le rythme et la musique sont importants pour soutenir le processus d’apprentissage de ces enfants. Ainsi, les professeurs apprennent les tables de multiplication aux enfants en se basant sur les rythmes : soit en recourant à des instruments de musique, soit en frappant des mains et en courant de manière rythmée.

Assurer un financement dans des conditions difficiles

La Banque Triodos a financé l’acquisition de locaux pour le nouveau complexe de bâtiments scolaires, comprenant une cafétéria certifiée bio, le nouveau bâtiment central de l’école et le centre éducatif pour des enfants en traitement thérapeutique. Avant que l’école n’emménage dans ses nouveaux locaux, elle fut hébergée durant sept ans dans une ancienne caserne du nord de Munich, tandis que son bâtiment d’origine était démoli. Un an à peine après le démarrage de la construction du nouveau bâtiment en 2011, l’école a ouvert juste à temps pour la nouvelle année scolaire – mais dans des conditions difficiles.

« Une construction a besoin de substance et celle-ci est apportée par ses occupants »,

a déclaré Nicky Daintith, présidente de l’association des parents, dans son discours inaugural, remerciant le gouvernement de Haute-Bavière et la Banque Triodos pour leur soutien financier.

Lors des travaux, des munitions de la Seconde Guerre mondiale ont été déterrées, retardant la construction de deux mois. Simultanément, l’école a dû faire face à une réduction temporaire des subsides publics. En dépit de ces contretemps, la Banque Triodos a continué à assurer les financements nécessaires.

Le 28 juin 2013, lors de l’inauguration du nouveau bâtiment, Nicky Daintith a exprimé toute sa joie et sa gratitude.

Voir plus loin

La Parzivâl-Schule planifie actuellement la seconde étape de la construction, qui devrait s’achever en mai 2016. La Banque Triodos en assure également le financement.

La Banque Triodos en Allemagne a financé deux écoles Waldorf accueillant des enfants avec des difficultés d’apprentissage, augmentant sa visibilité et se donnant ainsi les moyens d’accroître son impact dans le secteur à Munich et dans le reste de la Haute-Bavière.

Culture

Plus dans ce chapitre