Risques opérationnels

La Banque Triodos s’expose à des risques opérationnels dans la gestion normale de ses activités. Ces risques concernent les pertes que la Banque pourrait subir suite à l’inadéquation ou à des manquements au niveau de processus internes, de systèmes, de comportements humains ou d’événements externes. La Banque Triodos limite ces risques par la mise en place de politiques, de rapports et de procédures clairs pour l’ensemble des processus opérationnels.

Le dispositif mis en place pour la gestion des risques opérationnels fait appel à différents outils et technologies afin d’identifier, mesurer, réduire et contrôler les risques aux niveaux opérationnel, tactique et stratégique. Ce dispositif est développé sous la responsabilité du Chief Finance Officer. La sécurité informatique, la sous-traitance externe et la continuité de l’entreprise constituent des volets particuliers de la gestion des risques opérationnels. Les activités déployées pour la gestion des risques dans ces domaines relèvent de la responsabilité du Chief Operating Officer, en accord avec le dispositif opérationnel global de gestion de ce type de risques.

Un Comité des risques non financiers, où sont évoqués tous les aspects liés aux risques opérationnels mais aussi les risques de conformité et la réputation de l’entreprise, est intégré dans ce dispositif.

De nombreuses mesures de contrôle sont intégrées dans les systèmes informatiques et sont reprises dans les procédures de contrôle et opérationnelles. La formation des collaborateurs, ainsi que leur degré d’expérience et d’implication, viennent en soutien de cette politique car les personnes sont des facteurs clés dont dépend le succès de la gestion des risques.

Conformément aux directives de Bâle II, la Banque Triodos applique l’Approche de l’indicateur de base (BIA) pour le calcul de l’impact des risques opérationnels sur le capital. Le cadre de la gestion des risques opérationnels est conforme aux principes mentionnés dans les Bonnes pratiques de gestion et de contrôle des risques opérationnels. Ces bonnes pratiques fournissent des directives quant à la mise en œuvre qualitative de la gestion des risques opérationnels et sont recommandées par la Banque des Règlements Internationaux (BRI).

La Banque Triodos n’a acté aucune perte importante résultant d’événements liés aux risques opérationnels au cours de l’exercice 2013.