Synthèse du rapport social

La politique sociale de la Banque Triodos repose sur la conviction qu’une organisation ne peut croître de manière positive que si ses collaborateurs ont l’espace et l’opportunité de se développer sur le plan professionnel et personnel. Les aspects fondamentaux de cette vision sont l’authenticité, la coopération, l’entrepreneuriat et une attitude professionnelle dans les démarches commerciales.

Réalisations 2011

À l’inverse de beaucoup d’acteurs du secteur financier, la Banque Triodos a continué à embaucher du personnel en 2011, recrutant 161 personnes dans ses succursales et départements. Le nombre total de collaborateurs a crû de 13%, passant de 636 à 720 en 2011.

La Banque Triodos considère qu’une politique de rémunération raisonnable, exempte de bonus, crée un environnement sain, qui stimule la motivation et l’engagement de ses collaborateurs. C’est sur base de ce principe que la Banque Triodos a élaboré sa Politique internationale de rémunération.

Nos collaborateurs

L’adhésion des collaborateurs à la mission de la Banque Triodos et la manière dont ses valeurs se manifestent dans leur travail quotidien revêtent une importance capitale. Cette approche se concrétise lors de la réunion hebdomadaire du lundi, ainsi que dans le programme approfondi mis en place pour l’accueil des nouveaux collaborateurs.

La Triodos Academy organise différents modules et cours de formation, dans une perspective à la fois internationale et locale. En 2011, un programme-pilote de leadership visionnaire a rencontré un réel succès, de même qu’un nouveau programme de perfectionnement en management.

Le ratio hommes-femmes est resté pratiquement inchangé en 2011, avec 371 femmes (52%) et 349 hommes (48%) dans l’effectif global. Le pourcentage de femmes dans les fonctions dirigeantes s’est légèrement amélioré, atteignant 37% (35% en 2010).

Le taux d’absentéisme pour cause de maladie s’est situé à 2,2% en 2011 (1,9% en 2010), en raison de l’existence de plusieurs cas de maladies de longue durée, particulièrement au sein du siège social. La Banque Triodos s’efforce de maintenir le taux de maladie sous la barre des 3%. Le taux d’attrition du personnel a été ramené à 8,8% (10,9% en 2010), ce chiffre ne tenant pas compte des travailleurs temporaires et des départs à la retraite. Au Royaume-Uni, le taux d’attrition a pu être ramené à 14,9% (15,6% en 2010), mais malgré cette légère diminution, il demeure relativement haut.

Aux Pays-Bas, l’écart entre les salaires maximal et minimal était de 9,8 en 2011 (8,5 en 2010). Ce ratio est plus bas dans les autres pays en raison de la taille plus réduite des succursales et à cause du fait que le Comité exécutif de la Banque Triodos est basé au siège social aux Pays-Bas. L’accroissement de l’écart entre salaires maximal et minimal d’une année à l’autre s’explique par une nouvelle fonction, faiblement rémunérée, exercée par un jeune collaborateur. Les salaires les moins élevés sont légèrement supérieurs aux taux du marché.

Un conseil d’entreprise est actif dans la Banque aux Pays-Bas, alors qu’il ne s’agit pas, à l’heure actuelle, d’une obligation légale dans les succursales belge, allemande, espagnole et britannique. En Espagne, le conseil d’entreprise est arrivé à son terme en décembre 2010 et aucun candidat ne s’est inscrit pour les élections sociales. La direction de la succursale étudie l’opportunité de créer un organe non officiel défendant les intérêts des collaborateurs.

Perspectives pour 2012

Contrairement à la tendance générale dans le secteur financier, la Banque Triodos prévoit de poursuivre sa politique de recrutement au même rythme en 2012.

La Banque Triodos vise également le maintien du taux d’attrition sous la barre des 10% et du taux d’absences pour maladie en dessous de 3%.

En 2012, la Banque continuera d’étoffer les activités de la Triodos Academy afin de proposer un programme de formation à tous ses collaborateurs, quel que soit leur niveau.

En raison de la crise financière et d’une méfiance largement répandue vis-à-vis du secteur financier qui prévaut au sein de la société, les organes de régulation imposent aux banques davantage de contraintes légales et de contrôles, particulièrement aux Pays-Bas. La Banque Triodos s’efforcera de s’y conformer de manière positive. Elle le fera de manière appropriée compte tenu de sa politique de rémunération raisonnable, excluant les bonus.

La Banque Triodos continuera également d’insister sur la responsabilité personnelle et la formulation de conseils fondés sur les principes de l’entreprise, plutôt que de dépendre de procédures strictes et de systèmes de contrôle.