Banque Triodos (Groupe)

Le montant total en euros des actifs sous gestion de la Banque Triodos, des fonds d’investissement et du Private Banking a augmenté de 1,2 milliard d’euros (+ 21%), pour atteindre 6,8 milliards d’euros. (facteur d'influence)

En 2011, les revenus de la Banque Triodos ont augmenté de 25% pour atteindre 129 millions d’euros (103 millions en 2010). Triodos Investment Management y a contribué à hauteur de 23 millions d’euros (21 millions en 2010). En 2011, les commissions ont représenté 35% (34% en 2010) des revenus totaux, conformément aux attentes.

Le total des actifs sous gestion, englobant la Banque Triodos, les fonds d’investissement et l’activité Private Banking, a progressé de 1,2 milliard d’euros, soit 21%, pour atteindre 6,8 milliards d’euros.

Le total de bilan de la Banque Triodos a augmenté de 23% pour atteindre 4,3 milliards d’euros, grâce à la croissance constante des dépôts de la clientèle et au succès de l’émission de certificats d’actions. Les prévisions tablaient sur une croissance comprise entre 15% et 20%.

Le nombre total de clients de la Banque Triodos a augmenté de 24%, soit bien mieux que la croissance attendue de 15% à 20%. À la fin 2011, la Banque Triodos comptait plus de 355.000 clients. Cela démontre qu’un nombre toujours plus grand de personnes mènent une véritable réflexion en matière bancaire et choisissent leur banque en connaissance de cause.

En 2011, le ratio charges d’exploitation / total des produits était de 70% (76% en 2010). Cela s’explique par des revenus plus élevés provenant des intérêts et des commissions liés à l’activité de crédits, ainsi qu’à un contrôle strict des dépenses.

Le bénéfice net atteint 17,3 millions d’euros, en hausse de 51% par rapport à 2010. (facteur d'influence)

 

Le bénéfice avant impôt et provisions sur créances est passé de 24,7 à 38,8 millions d’euros grâce à une croissance du total de bilan et des fonds sous gestion, ainsi que par des gains d’efficacité. Le bénéfice net de 17,3 millions d’euros est en augmentation de 51% (11,5 millions en 2010). Les provisions sur créances douteuses étaient légèrement plus élevées, se situant à 0,63% du portefeuille de crédits moyen (0,52% en 2010). Le bénéfice par action, calculé sur base du nombre moyen d’actions en circulation au cours de l’exercice écoulé, a atteint à 3,18 euros (2,45 euros en 2010), soit une hausse de 30%. Les bénéfices sont mis à la disposition des actionnaires.

La Banque Triodos propose un dividende de 1,95 euro par action (1,95 euro en 2010). Ceci correspond à un ratio de distribution (pourcentage des bénéfices totaux distribués sous la forme de dividendes) de 61% (80% en 2010).

L’objectif à moyen terme est d’augmenter le rendement des fonds propres à 7% des fonds propres de la Banque Triodos dans des conditions économiques normales. Cet objectif doit être considéré comme une moyenne réaliste, à long terme, pour le type d’activité bancaire exercé par la Banque Triodos. Les filiales les plus matures (Pays-Bas, Belgique et Royaume-Uni) ont démontré qu’elles pouvaient atteindre ce niveau de rentabilité. En raison d’un climat économique et financier troublé, qui s’est traduit par des provisions sur créances supérieures à la moyenne, les bénéfices sont restés, comme prévu, inférieurs à 7% en 2011. Le temps qui sera nécessaire à la Banque Triodos pour réaliser cet objectif de 7% dépend des opportunités que la banque choisira de saisir sur un marché au sein duquel le développement durable gagnera en importance dans les prochaines années. Dans le marché actuel, la réalisation de cet objectif de rentabilité est considérablement incertaine.

Les fonds d’investissement de Triodos Investment Management ont totalisé 2,1 milliards d’euros. Cette activité de gestion de fonds contribue de façon substantielle aux résultats de la banque. Le bénéfice net a atteint 4,2 millions d’euros en 2011 (3,8 millions en 2010).

Triodos Private Banking a connu une belle croissance. Le total des actifs sous gestion s’élève à présent à 436 millions d’euros (357 millions en 2010). En outre, 303 millions d’euros de dépôts, de fonds d’investissement et de certificats d’actions de la Banque Triodos sont comptabilisés au bilan de la filiale néerlandaise. L’activité Private Banking aux Pays-Bas a augmenté sa rentabilité de 49% pour atteindre 0,7 million d’euros en 2011.

Les résultats belges du Private Banking et du Personal banking sont totalement consolidés dans les chiffres de la succursale.

La Banque Triodos a augmenté son capital social de 75 millions d’euros, soit 24%, grâce à des campagnes d’émission de certificats d’actions ciblant les investisseurs sur le marché de détail. Ces campagnes ont eu lieu tout au long de l’année en Belgique, aux Pays-Bas et en Espagne.

Le nombre total de clients de la Banque Triodos a crû de 24%, dépassant la croissance prévue de l’ordre de 15% à 20%. À la fin 2011, la Banque Triodos totalisait plus de 355.000 clients. (facteur d'influence)

 
 

Le nombre des détenteurs de certificats d’actions est passé de 16.991 à 21.638. Les fonds propres ont augmenté de 25%, passant de 362 à 451 millions d’euros. Cette augmentation inclut le nouveau capital net et les bénéfices (moins le dividende). En 2011, le marché interne pour l’achat et la vente de certificats d’actions a continué à bien fonctionner. À la fin 2011, la valeur de l’actif net pour chaque certificat était de 74 euros, contre 73 euros à la fin 2010.

Depuis le début de 2008, le ratio BRI (ratio d’adéquation des fonds propres), une mesure importante de la solvabilité de la banque, a été calculé selon les directives Bâle II. À la fin 2011, le ratio BRI était de 14,4% (14,7% en 2010), alors que la Banque visait un ratio d’au moins 12%. Le ratio Core Tier I, quant à lui, atteignait 14,0% (13,8% en 2010).